Blogs

Accueil / Blogs / Réplication de base de données 101 : tout ce que vous devez savoir

Table des matières
L'automatisé, Pas de code Pile de données

Apprener comment Astera Data Stack peut simplifier et rationaliser la gestion des données de votre entreprise.

Réplication de base de données 101 : tout ce que vous devez savoir

Junaïd Baig

Spécialiste du référencement

24 janvier 2024

La réplication de bases de données consiste à garantir que les données importantes sont répliquées sur plusieurs emplacements au sein d'une entreprise.

À l’ère du numérique avancé, les entreprises doivent prendre toutes les mesures pour protéger leurs données et garantir leur disponibilité à tout moment. La disponibilité des données est importante pour une prise de décision proactive et pour responsabiliser d'autres technologies, comme l'IA. C'est là que la réplication de la base de données devient une priorité élevée.

Mais qu’est-ce que la réplication de base de données exactement ? Qu’est-ce que cela implique et quels sont les avantages de la réplication de bases de données ? Découvrons-le.

Qu’est-ce que la réplication de base de données ?

La réplication de base de données est le processus de création et de maintenance de plusieurs copies d'une base de données sur différents emplacements ou serveurs. L'objectif principal de la réplication est d'améliorer la disponibilité des données, de répartir la charge de travail et d'améliorer les performances globales du système de base de données. Il assure également la redondance et la tolérance aux pannes en garantissant que les données sont répliquées sur plusieurs nœuds, que ce soit de manière synchrone ou asynchrone.

La réplication de bases de données joue un rôle crucial dans gestion des données systèmes et stratégies. Il s'agit d'une technique fondamentale utilisée par les organisations pour garantir l'intégrité, la fiabilité et l'accessibilité des données. Il simplifie l'accès aux données entre plusieurs équipes et, en effectuant des copies, il protège les données contre la falsification et la destruction.

La réplication de bases de données est un processus continu. La réplication continue garantit que les modifications apportées à la base de données principale sont rapidement propagées aux réplicas, garantissant ainsi des données à jour à l'échelle mondiale. Il permet aux organisations d'ajouter de nouvelles répliques et de s'adapter aux schémas évolutifs. La réplication continue facilite également le basculement et la récupération automatiques, garantissant des transitions transparentes en cas de panne de la base de données principale.

Différence entre la réplication de données et la réplication de base de données

Avant d'approfondir la réplication de bases de données, il est important de comprendre la distinction entre la réplication de données et la réplication de bases de données.

La réplication des données fait référence à la copie de données spécifiques d'un périphérique de stockage à un autre, souvent à des fins de sauvegarde. Ce processus garantit qu'en cas de panne matérielle ou de perte de données, les données répliquées peuvent être utilisées pour restaurer les données d'origine.

D'un autre côté, la réplication d'une base de données implique la réplication d'un tout base de données, y compris son schéma, ses tables et ses procédures stockées, sur plusieurs serveurs. Contrairement à la réplication de données, qui se concentre uniquement sur la copie des données, la réplication de base de données vise à créer des copies identiques de l'ensemble de la structure de la base de données et de son contenu.

Naturellement, la réplication de bases de données implique plus de complexité et de subtilités que la simple réplication de données. Cela nécessite un examen attentif de facteurs tels que la cohérence des données, la synchronisation et la résolution des conflits.

Réplication de base de données et mise en miroir

La réplication et la mise en miroir de bases de données sont des techniques utilisées pour créer des copies redondantes d'une base de données. Il existe cependant quelques différences essentielles entre eux.

La réplication de base de données implique la création de plusieurs copies d'une base de données. Comme mentionné précédemment, il répartit la charge de travail et améliore les performances en permettant aux applications et aux utilisateurs d'accéder aux données depuis la réplique la plus proche.

L'avantage évident de la réplication de bases de données par rapport à la mise en miroir réside dans la flexibilité qu'elle offre en termes de distribution de données et d'options de configuration. Il offre la possibilité de répliquer sélectivement des objets ou des sous-ensembles de données spécifiques au sein d'une base de données. Cette fonctionnalité offre plus de granularité et de contrôle sur les données répliquées, permettant aux utilisateurs d'adapter le processus de réplication pour répondre à des besoins spécifiques.

D'autre part, la mise en miroir consiste à créer une copie exacte de la base de données sur un autre serveur, appelé serveur miroir. Le serveur miroir reste synchronisé avec le serveur principal grâce à un transfert de données continu. En cas de panne sur le serveur principal, le serveur miroir peut prendre le relais en toute transparence.

Une chose à garder à l’esprit est que même si la mise en miroir « reflète » la base de données, elle ne peut être interrogée que si des instantanés sont créés.

Pourquoi les organisations répliquent-elles des bases de données ?

L'un des principaux avantages de la réplication de bases de données est l'amélioration de la disponibilité des données. Avec plusieurs copies de la base de données réparties sur différents emplacements ou serveurs, les organisations peuvent garantir que les données sont toujours accessibles, même en cas de panne de serveur ou de panne de réseau. Cette haute disponibilité des données est essentielle pour accéder en temps réel à des informations actualisées.

De plus, la réplication de base de données permet de répartir la charge de travail entre plusieurs nœuds, ce qui améliore les performances. En répartissant les opérations de lecture et d'écriture sur différentes répliques, les organisations peuvent gérer un plus grand nombre de requêtes simultanées, réduisant ainsi les risques de goulots d'étranglement et améliorant les temps de réponse. La nature distribuée de la réplication permet également aux organisations de faire évoluer leurs bases de données horizontalement en ajoutant davantage de réplicas à mesure que la charge de travail augmente.

La réplication de bases de données joue également un rôle essentiel dans les stratégies de reprise après sinistre. En répliquant des copies de la base de données dans différents emplacements géographiques, les organisations peuvent se remettre de catastrophes telles que des catastrophes naturelles, des pannes matérielles ou des erreurs humaines. En cas de sinistre, la base de données répliquée peut être rapidement activée, garantissant ainsi un temps d'arrêt et une perte de données minimes.

Comment fonctionne la réplication de base de données ?

La réplication de bases de données fonctionne en employant un ensemble de techniques pour copier et synchroniser les données sur plusieurs bases de données ou serveurs. Change Data Capture (CDC) est l’une de ces techniques. Il capture les modifications dans la base de données source et met à jour la réplique en temps réel.

En général, la réplication implique une base de données principale qui sert de source de vérité et une ou plusieurs répliques qui conservent des copies de la base de données principale. Lorsqu'une modification se produit dans la base de données principale, elle est capturée par le mécanisme de réplication et propagée aux réplicas. Cela garantit que les données des répliques sont cohérentes avec la base de données principale.

Types de réplication de base de données

Réplication de table complète

La réplication de table complète réplique des tables entières d'une base de données source vers une ou plusieurs bases de données réplicas. Dans cette approche, toutes les modifications apportées à la table source, y compris les insertions, les mises à jour et les suppressions, sont entièrement répliquées dans la ou les tables correspondantes dans la ou les bases de données répliquées. La réplication de table complète est simple et garantit que la réplique contient une copie exacte de la table source à tout moment donné.

Cependant, cela peut entraîner des exigences plus élevées en matière de transfert et de stockage de données, en particulier lorsqu'il s'agit de tables volumineuses ou lorsque seule une petite partie des données a changé. Cette méthode est généralement contrastée avec des approches plus granulaires, telles que CDC, où seules les données modifiées sont répliquées, conduisant à une utilisation plus efficace des ressources.

Réplication incrémentielle basée sur des clés

Dans ce type de stratégie de réplication de base de données, les modifications apportées à une base de données sont identifiées et répliquées en fonction de valeurs clés spécifiques au sein des données. Au lieu de répliquer des tables entières, la réplication incrémentielle basée sur des clés capture et réplique de manière sélective uniquement les lignes qui ont été insérées, mises à jour ou supprimées, en fonction de certaines colonnes ou champs clés. La réplication incrémentielle basée sur les clés est particulièrement utile pour minimiser le transfert de données et améliorer l'efficacité dans les scénarios où seul un sous-ensemble de données change fréquemment.

Réplication basée sur le journal

La réplication basée sur les journaux repose sur la capture et la réplication des modifications directement à partir du journal des transactions (ou du journal de base de données) de la base de données source. Au lieu de surveiller et de suivre les modifications de données individuelles (comme dans la réplication basée sur des clés ou sur une table complète), la réplication basée sur les journaux extrait les modifications enregistrées dans le journal des transactions de la base de données, qui est un enregistrement séquentiel de toutes les transactions de la base de données.

Réplication synchrone

La réplication synchrone garantit que toutes les modifications apportées à la base de données sont immédiatement répliquées sur toutes les répliques avant que la transaction ne soit considérée comme terminée. Bien que cela garantisse la cohérence des données, cela peut introduire une latence car la transaction doit attendre la fin du processus de réplication.

Réplication asynchrone

La réplication asynchrone de bases de données est utilisée pour copier et synchroniser les données entre les bases de données de manière à ne pas nécessiter que la base de données principale attende que la réplique accuse réception des modifications de données. Dans ce scénario, le processus de réplication ne se produit pas en temps réel ou de manière synchrone avec chaque transaction sur la base de données principale. Au lieu de cela, les modifications sont transmises et appliquées à la réplique avec un délai, souvent appelé « délai de réplication ».

Réplication maître-esclave

Dans la réplication maître-esclave, également appelée réplication Single Leader, il existe une seule base de données principale, appelée maître, qui traite les opérations d'écriture. Les répliques, appelées esclaves, reçoivent les modifications du maître et mettent à jour leurs données en conséquence. Cette technique est largement utilisée dans les scénarios où l'évolutivité en lecture et la tolérance aux pannes sont importantes.

Réplication maître-maître

La réplication maître-maître, également appelée réplication bidirectionnelle, permet aux deux bases de données d'agir en tant que base de données principale et d'accepter les opérations d'écriture. Les modifications apportées dans une base de données sont répliquées dans l'autre, garantissant ainsi que les deux bases de données sont synchronisées. Cette technique offre une meilleure tolérance aux pannes et permet un équilibrage de charge entre les bases de données.

Réplication de snapshot

La réplication d'instantanés est un type de réplication de base de données dans lequel une copie de l'intégralité de la base de données est effectuée à un moment précis, puis transférée vers les répliques. Cet instantané initial est ensuite suivi de mises à jour incrémentielles pour maintenir les réplicas synchronisés avec la base de données principale. La réplication d'instantanés est couramment utilisée lorsque les données changent rarement ou lorsque les réplicas sont situés dans des emplacements distants avec une bande passante limitée.

Réplication transactionnelle

La réplication transactionnelle est un type de réplication de base de données qui capture et propage les transactions individuelles de la base de données principale vers les réplicas. Cela signifie que chaque modification apportée à la base de données principale, telle que les insertions, les mises à jour ou les suppressions, est répliquée sur les réplicas dans le même ordre dans lequel elles se sont produites. La réplication transactionnelle est souvent utilisée dans des scénarios où la cohérence des données et une faible latence sont essentielles, comme dans les systèmes financiers ou les applications en temps réel.

Réplication de fusion

La réplication par fusion est un type de réplication de base de données qui permet à plusieurs réplicas de modifier indépendamment les données, puis de fusionner les modifications dans la base de données principale. Ce type de réplication est couramment utilisé dans les scénarios où les répliques sont fréquemment déconnectées du réseau ou lorsque des conflits entre les modifications apportées sur différentes répliques doivent être résolus. La réplication par fusion nécessite un mécanisme de résolution de conflits plus complexe pour garantir l'intégrité des données.

Réplication peer-to-peer

La réplication peer-to-peer, également connue sous le nom de réplication multi-maître, est un type de réplication de base de données dans lequel chaque réplica peut agir à la fois comme source et comme cible pour les modifications de données. Cela signifie que les modifications apportées à n'importe quelle réplique sont propagées à toutes les autres répliques du réseau. La réplication peer-to-peer est souvent utilisée dans les systèmes distribués où plusieurs répliques doivent être mises à jour simultanément et où la haute disponibilité et l'évolutivité sont essentielles.

Défis courants de réplication de bases de données

La mise en œuvre de la réplication de bases de données comporte son propre ensemble de défis. Il est important de prendre en compte ces défis pour garantir une réplication fluide et efficace de la base de données :

  • La cohérence des données:
    Garantir la cohérence des données entre les réplicas peut être difficile, en particulier dans les scénarios où les données changent fréquemment. La synchronisation et la propagation des changements nécessitent des algorithmes et des techniques sophistiqués pour éviter les conflits et maintenir la cohérence.
  • Retard de réplication :
    Comme la réplication implique souvent la propagation des modifications aux réplicas distants, il peut y avoir un léger délai entre la base de données principale et les réplicas. Minimiser le délai de réplication peut être une priorité élevée, en particulier dans les scénarios où les données en temps réel sont critiques. L'utilisation de la réplication synchrone de bases de données peut contribuer à réduire au minimum les délais de réplication.
  • La latence du réseau:
    La réplication des données sur des emplacements géographiquement répartis peut être affectée par la latence du réseau. Assurer un transfert de données efficace et minimiser la latence devient essentiel pour maintenir un système de réplication réactif et fiable.
  • Évolutivité:
    À mesure que le volume de données et le nombre de transactions augmentent, assurer l’évolutivité du système de réplication devient un défi. S'adapter à une charge de travail croissante, comme lors d'une vente de vacances, tout en maintenant les performances et la réactivité est un équilibre délicat.
  • Résolution de conflit:
    Lorsque des mises à jour simultanées se produisent sur les bases de données principale et réplica, un mécanisme est nécessaire pour déterminer quelle mise à jour prévaut. Choisir la mauvaise stratégie peut entraîner une perte de données ou une corruption des informations.

Comment évaluer les plateformes de réplication de bases de données modernes ?

Avec les nombreuses plateformes de réplication de bases de données disponibles sur le marché, choisir la bonne nécessite une diligence raisonnable. Voici quelques facteurs clés à prendre en compte lors de l’évaluation des plateformes de réplication de bases de données modernes :

  1. Performances et évolutivité :
    Évaluez la capacité de la plateforme à gérer la charge de travail et à évoluer à mesure que vos données augmentent. Recherchez des fonctionnalités telles que l’équilibrage de charge, le partage de données et le basculement automatique.
  2. Latence et décalage de réplication :
    Évaluez la capacité de la plateforme à minimiser le délai de réplication, en particulier si votre cas d'utilisation nécessite une synchronisation des données en temps réel ou quasi réel. Recherchez des fonctionnalités permettant de surveiller et de gérer le décalage de réplication.
  3. Cohérence et intégrité des données :
    Assurez-vous que la plate-forme de réplication de base de données fournit des mécanismes pour maintenir la cohérence et l'intégrité des données entre les réplicas, tels que la résolution des conflits, les garanties transactionnelles et la validation des données.
  4. Suivi et gestion :
    Considérez la facilité de surveillance et de gestion du processus de réplication. Une bonne solution de réplication de bases de données fournit des fonctionnalités telles que la surveillance en temps réel, des mesures de performances et des interfaces de gestion intuitives pour rationaliser le processus.
  5. Intégration et compatibilité :
    Vérifiez si la plate-forme prend en charge l'intégration avec vos systèmes et applications de bases de données existants. Évaluer la compatibilité avec différents systèmes de gestion de bases de données et langages de programmation. Des outils sans code, comme Astera, peut s'intégrer à une gamme de bases de données, garantissant ainsi un processus complet de gestion des données.

En évaluant ces facteurs, les organisations peuvent prendre une décision éclairée et sélectionner un outil de réplication de bases de données moderne et efficace, adapté à leurs besoins uniques.

Conclusion

La réplication de bases de données joue un rôle crucial en garantissant la disponibilité des données, les performances et la tolérance aux pannes pour les organisations de toutes tailles. Comprendre les concepts et les techniques associés à la réplication de bases de données est essentiel pour créer des systèmes de données résilients et évolutifs.

La mise en œuvre d'une solution de réplication de base de données robuste et le choix de la plate-forme de réplication appropriée vous permettent d'offrir une haute disponibilité des données, les gardant ainsi prêtes à répondre aux besoins croissants de votre entreprise.

Tu pourrais aussi aimer
Améliorer la gouvernance et l'intégration des données de santé avec Astera
Qu’est-ce que la gouvernance des métadonnées ?
Explorer le lien entre la gouvernance des données et la qualité des données
Considérant Astera Pour vos besoins en gestion de données ?

Établissez une connectivité sans code avec vos applications d'entreprise, vos bases de données et vos applications cloud pour intégrer toutes vos données.

Connectons-nous maintenant !
connectons-nous